22
jan 2015

De nos jours chacun subit, avec plus ou moins d’agacement, de colère ou de révolte, les modes, les commandements ou les slogans imposés de
l’extérieur, mais rarement mûris de l’intérieur. L’homme robotisé que l’on nous impose comme image, sclérose notre âme. On nous distille ce qu’il faut manger, aimer, faire ou penser et notre capacité de juger par nous mêmes s’atrophie pour bientôt disparaître dans les mêmes égouts que notre liberté d’être. Chacun ne comprend même plus le langage de l’autre, car le sens des mots a été inversé, eux-mêmes déformés, parfois aussi interdits d’existence. Nous sommes en plein « Babel » et les multitudes de tours de Babel nous suffoquent.

Au point de conclure qu’il existe une volonté politique, diabolisée, diraient certains, de réduire l’être humain à l’état d’esclave ou de pion au profit de castes complices qui s’arrogeraient le droit de diriger l’Europe, et pourquoi pas le Monde (?) pour le plus grand malheur de tous, au détriment de toute identité naturelle, nationale ou régionale qui, au fil des siècles a su contribuer à construire la France et cette même Europe dans toute sa diversité.

Il serait temps de comprendre l’urgence de bâtir la société en fonction d’une autre approche que celle qui nous fut léguée, il y a deux siècles, par l’esprit des « Lumières » et qui ne nous a apporté qu’illusions et malheurs. Il serait nécessaire de retrouver la dimension spirituelle -à ne pas confondre avec religieuse- de retrouver cette dimension qui gît au fond de notre âme, à l’aube de ce troisième millénaire.

Mais toute nouvelle structure ne peut s’édifier, pour durer, que dans l’harmonie et dans le sens de l’identité de chaque peuple. Ainsi la paix des Etats, la paix civile, découle de la paix des coeurs. Ce n’est pas un phénomène immanent, mais la résultante d’un enseignement et la manifestation d’une société, d’une nation gouvernée sereinement et dans la fermeté.

Shalom disent les Hébreux, Salam répliquent les Arabes. Souvenons nous de la cité de la Paix, « Salem » dont Melchisedek fut Roi-Prêtre… personnage mythique peut-être, symbole sans doute qui nous force à réfléchir pour considérer la paix comme une volonté et une nécessité d’ordonner le chaos intérieur et extérieur par un équilibre rigoureux dans la voie de la justesse et de l’Amour. C’est aussi la compréhension de cette réalité, que nous ne devons pas imposer aux autres peuples, différents de par leur propre histoire, nos modes et façons de penser.

Les deux piliers qui soutiennent la cité de la Paix, sont en effet l’Ordre et la Justice et leur ciment ne peut être que la compréhension et le respect d’autrui, comme de chaque peuple. Melchisedek Roi-Prêtre devient alors l’archétype de l’Homme parfait, parfait puisqu’il a trouvé sa propre voie, parfait parce qu’il est le juste qui réalise en lui,et autour de lui l’unité, parfait car il donne à chaque chose, à chaque être sa place dans un équilibre harmonieux.

Nous avons tous vocation à cette fonction créatrice et organisatrice, à ce mandat de roi-prètre, à ce rôle d’intermédiaire entre Ciel et Terre pour coordonner l’oeuvre qui, de tout temps, nous a été confiée.

N’y a-t-il pas de plus belle image pour nous remettre en mémoire le rôle qui est imparti à notre humanité que le caractère chinois Wang: trois traits horizontaux, le ciel, l’homme et la terre sont reliés en leur centre par un trait vertical, le Roi… ou encore le règne minéral, le règne végétal et le règne animal sont recentrés sur l’homme-roi dans sa verticalité. L’homme responsable pour que règne la paix sur cette terre, à l’image de ce qui est en haut dans la cité de Salem, la cité de la Paix.

Pour conclure je vous invite, d’où que vous soyez, qui que vous soyez, à méditer sur ces paroles du Prince Icare qui disait à Blake et à Mortimer dans « L’Énigme de l’Atlantide » : « Dites aux Hommes qu’ils se trouvent au seuil d’une ère nouvelle, pleine de possibilités merveilleuses, mais que jamais ni la science, ni la victoire ne leur apporteront la paix et le bonheur aussi longtemps qu’ils n’auraient extirpé de leur coeur ces deux fléaux, la Haine et la Sottise ».

3 Comments

  1. Guy Adain janvier 22, 2015 9:47

    Vous terminez, Monseigneur, votre article en citant les deux fléaux qui maintiennent le Monde et plus particulièrement la France dans une situation déplorable et assez catastrophique…
    La haine et la sottise, voici les deux fléaux. La haine vient de l’envie, l’envie est la conséquence de l’égalitarisme forcené qui engendre la jalousie.
    La jalousie est encouragée par l’égalitarisme (pourquoi pas moi ?) puis vient l’envie et en finale la haine, la boucle est bouclée !
    La sottise est la cerise sur le gâteau de ce cycle infernal. Nous jugeons du résultat chaque jour.
    Les sots gouvernent et gênèrent la haine, comme on vient de le démontrer.
    Aujourd’hui la France disparaît au profit de la République, la spiritualité est bannie au profit de la laïcité. La pire des agressions que vous dénoncez, Monseigneur, c’est cette obligation de se conformer aux nouvelles normes à la fois obligatoires et incompréhensibles.
    Oui, ces tours de Babel nous asphyxient et pour finir de nous annihiler, les professeurs « Septimus », donneurs de leçons, les éclairés des « Lumières » nous ont coupé du Ciel, grâce à eux, l’Humanité transformée en larve se traîne au ras du sol dans les traces sanglantes de la Guillotine…
    La morale est laïque, les valeurs sont marchandes, la conscience républicaine, nous sommes étrangers et exilés dans notre pays, et Dieu même n’existe plus !
    Au secours, Monseigneur !

    Guy Adain

  2. c.n.magnev février 11, 2015 4:00

    Monseigneur, je viens de lire votre message. Je suis édifiée de vos propos,et je souhaiterais que la France entière puisse lire vos écris si vrais et je vois que vous comprenez le drame qui se faufille partout tel un vil serpent.Ici au québec il en va de même.Chaque jour je vois que les Québécois (dont les ancêtres sont des Francais) semblent endormis, indifférents à ce qui se passe. Nous aussi, on nous reproche d’exiber nos sapins de Noël, nos crèches, Dieu tel que nous le connaissons est refoulé, et nos politiciens semblent d’accord et nous retirent tout ce qui nous rappelle notre passé. Le Canada Français fut érigé dans l’esprit Catholique. La laïcité est la forme déguisée du mouvement infernal qui s’installe et prend du terrain. La France a été consacrée à la Vierge Marie par un geste du coeur du Roi Louis X111 .Dieu merci, nous savons que la bataille a livrer sera pénible, mais le vil serpent sera vaincu ! Gardons toujours espoir, car le contraire n’est pas inspiré par Dieu.

  3. Matthias février 15, 2015 1:56

    Monseigneur, une fois de plus, votre analyse est nettement au dessus de celles de nos hommes politiques que nos médias nous présentent (pour certains en particuliers) en sauveur à coup de sondages.
    Mais certains sondages restent lettres mortes. Comme celui du Parisien qui dirait que 47% des sondés seraient favorables à un retour à la monarchie, ou encore selon BVA, que 20% des français seraient prêts à voter pour un candidat royaliste au 1er tour de la présidentielle. L’idée fait son chemin et il y a de quoi !
    Chiffres à l’appui ! Selon mes calculs, le fonctionnement de l’Etat français, j’ai compris celui de la Présidence de la République et des deux chambres du Parlement, coûterait aux français 14.70€ (par personne). C’est 15.8 fois plus que le coût de la monarchie britannique pour son contribuable (0.93€ pour rappel).
    Chaque jour, des clichés « anti-royaliste » meurent, et les Français commencent à prendre conscience que sa bonne vieille monarchie aurait du bon !
    Monseigneur, revenez vite pour nous, pour la France !

Laisser un commentaire