18
avr 2015

La France, son histoire millénaire, ses façons de vivre selon les usages et habitudes de chaque région, vallées ou monts, est actuellement dans un tournant. Qui peut comprendre et accepter des lois nouvelles dont le but est de faire oublier aux Français leurs racines et leur manière de vivre?

Héritier depuis plus de mille ans de cette histoire, de cette France à laquelle nous tenons tant, je me permets de croire que la plupart des Français sont viscéralement attachés aux us et coutumes de leur terre, respectés par les Rois et condamnés à une sorte de destruction, souterrainement forte, pour que les générations à venir ne connaissent plus rien de leur identité. Actuellement, bien des gens de notre pays troublés et pervertis par des libertés annoncées ne peuvent qu’être totalement désorientés, car si on perd le sens de ce qui est dans la justesse et le chemin du devenir… qui pourrait souhaiter que ceux là, dans une liberté incontrôlée, ne se retrouvent piégés dans une cage, pseudo européenne, manipulée par des capitalistes mondialistes!

Comme vous j’aime la France et j’ai bien des raisons de l’aimer et de tout faire dans la mesure de nos moyens, empêcher qu’elle ne soit détruite à jamais. Sous prétexte de modernité, certains semblent ne pas comprendre qu’oublier ses racines, accepter la destruction de ce qui transformerait notre pays en un carrelage sans signification, serait vouer à détruire, peut-être sans s’en rendre compte, le sens de la vie qui nous a été transmise depuis plus de mille ans.

Depuis Clovis, la responsabilité des Rois fut toujours d’essayer d’aider ce pays que nous aimons tant à s’agrandir pour mieux se comprendre. Je ne reviendrais pas sur les événements inconséquents et terribles de la Révolution française, dont nous payons encore le coût économique et social. Mais nous pouvons souhaiter que les Français de France ou d’ailleurs comprennent l’importance d’une civilisation forte que certains voudraient voir disparaître.

Français, je vous en supplie, mettons fin à des mesquineries de bas étage, afin que la liberté de labourer son champs, qu’une Europe mal conçue, détruit progressivement et que notre France tant aimée, déjà privée de sa souveraineté, puisse un jour (et le temps court bien vite) la retrouver. Ce que nous ne faisons pas, d’autres le font avec des objectifs inspirés par l’ignorance des religions qu’ils croient être la porte du ciel.

Par ce que c’est urgent ne devrions nous pas tenter de reconstruire une Europe intelligente, vigilante pour recréer ensemble un dynamisme qui redonne force et puissance à cette Europe, chaque nation conservant son identité? Il y a toujours eu en France des conflits pour ou contre une façon de gouverner. Quoiqu’il en soit, tout pays comme tout navire a besoin d’un pilote, un Commandant responsable. « Gouverner c’est prévoir » … Où en sommes nous ?

2 Comments

  1. Guy Adain avril 20, 2015 9:10

    L’Europe est comme une machine à laver qui blanchit l’argent sale. On y fait entrer une vraie nation avec son identité, ses traditions, ses lois, sa monnaie, et après l’essorage, il en ressort un territoire sans âme, sans pouvoir, sans monnaie propre. Il y entre un pays fier et cocardier, au séchage il ne reste plus qu’une bande hétéroclite de locataires indifférents les uns aux autres.
    Cette Europe là, percée de toutes parts, perméable à tout et à tous tue les nations pour en faire un…bazar de souk, un caravansérail !
    Comme vous le pensez, Monseigneur, de cette Europe là, nous ne voulons pas et de cette France délavée et insipide, nous ne voulons pas non plus !
    Les français sont en manque d’amour ! Ils savent bien que nos politiques ne nous aiment pas, n’aiment pas la France et d’ailleurs ils ne savent plus ce qu’est La France !
    Ils parlent de la République, pas de la France, ils parlent de valeurs sans âmes, de crises, d’argent…
    Mais ils n’ont pas la France chevillée au corps dans le coeur et dans les tripes !
    Ils n’ont pas l’amour de la terre de France, des racines, des traditions, des ancêtres…

    On ne peut pas Aimer sans une parcelle de Divin en soi !
    Et c’est ce qu’ils n’ont plus !

    Mais cette France aimante existe, Monseigneur, et elle cherche désespérémentun pilote, un capitaine responsable, pour mener le vaisseau France.

    Appelez-là, Monseigneur, elle vous répondra !

  2. mialjo avril 26, 2015 10:18

    Monseigneur,

    Je viens de découvrir votre blog, et ça me fait chaud au cœur de savoir qu’il y a encore des hommes comme vous, mais jusqu’à quand? Ce monde est fou et ce pays encore plus, c’est désespérant. Merci à vous Monseigneur.
    Cordialement.

Laisser un commentaire