30
avr 2015

Dans cette immensité,où le souffle du vent et le feu du soleil font chanter le sable, l’homme se sent infiniment seul et pourtant en harmonie avec l’Éternel. C’est ainsi que dans le désert ont pris naissance les trois grandes religions monothéistes, dans cette forge de l’âme et celle des épousailles avec le cosmos. Elles sont issues de la macération de l’âme, de l’esprit et de la rencontre, de Moïse, de Yeshua et de Mahomet avec Celui que l’on ne peut nommer, Yod-He- Vav-He, Abba pour le Christ.

Pour ces trois grandes voies de la spiritualité, il n’existe qu’un seul Dieu. Il est l’UN et Sa Loi est divine. La Loi ne peut être assimilée au dogme, car elle n’est pas religieuse.. Cependant elle peut être sacrée et même consacrée selon des pratiques rituelles qui varient selon les époques et selon les lieux. Mais toutes prônent une exigence fondamentale, le respect. Le respect et la Loi font oeuvrer dans le même sens ceux qui respectent l’ordre du cosmos et celui de la nature, sous toutes ses formes, parmi lesquelles la nature humaine. C’est ainsi que ces trois religions nous disent: « Tu ne tueras pas ton prochain. »

Pourtant la troisième guerre mondiale, la plus grande guerre de religion que l’on puisse imaginer, est déjà commencée. Les dirigeants politiques, cloisonnés dans leurs castes, n’ont d’autres objectifs que de se maintenir au pouvoir et d’y faire carrière sur le dos des troupeaux de moutons à tondre ou à transformer en chair à canon… Se considérant bien trop souvent comme des demi-dieux, ils tentent de bâtir une nouvelle civilisation sur les ruines de celle qui existe encore, sans se rendre compte qu’ils ne sont que de pauvres diables qui détruisent des siècles de savoir vivre ensemble, de savoir créer, des siècles de culture et de spiritualité. Ils tentent de déconstruire des sociétés qui ont su évoluer, une civilisation que la majorité d’entre nous ressent comme un besoin.

A l’image du « Bozon de Higs », découvert par les scientifiques du CERN, à la recherche des origines de l’univers, ils ont rencontré la « particule de Dieu ». La physique poursuit sa quête par la métaphysique. Et à compter de cet instant, celui du « big bang », la Loi de l’évolution entreprend sa route selon le schéma d’une spirale semblable à celle, infiniment plus minuscule, de notre propre ADN. L’évolution, celle des sociétés demeure une nécessité vitale. Mais pas les révolutions qui n’engendrent que mort et désastres. Évoluer n’est pas suivre les modes de l’instant, encore moins quelque idéologie « absconne », ces nouveaux dogmes archaïques et sclérosants puisés aux sources du terrorisme de la révolution Française, puis celle des marxistes, des trotskistes ou du national socialisme ainsi que de leurs succédanés qui ont essaimé de par le monde. Ils continuent d’engendrer le malheur économique et social, le chômage, la désespérance et toutes les misères humaines et le suicide lorsqu’on ne sait pas faire autrement. La religion nihiliste de la laïcité, qui tente de s’implanter a ses faux prophètes qui soufflent sur les braises qu’ils ont allumées, réveillant ainsi tous les extrémismes qui ne sont pas l’apanage de l’islam car ils existent aussi parmi les chrétiens et chez les descendants d’Israël. Ainsi la nouvelle guerre de religion est en gestation sue les terres d’Europe.

Il faut bien prendre conscience que l’armada des « boat people » qui envahissent l’Europe par la Méditérranée, sans oublier les drames horribles de ces bateaux pourris qui chavirent avec leur cargaison d’hommes, de femmes et d’enfants, tout cela fait partie de la stratégie globale du terrorisme à multiples facettes, comme s’ils avaient reçu une puce électronique dans leur cerveau et dans leur coeur afin d’être guidés dans leurs actes, dans une juste cause et peu leur importe d’être broyés par la machine car la porte du paradis leur est ouverte…

Il nous faut donc inventer d’autres solutions que celles de patrouilleurs qui ne peuvent faire qu’oeuvre humanitaire, alors qu’il faut traiter le problème à sa racine, car on ne peut arrêter un nuage de sauterelles avec un filet à papillon. La France, comme l’Italie et l’Espagne conservent encore des lient d’amitié historiques avec de nombreux pays d’Afrique du Nord, du Moyen Orient et des pays sub- sahariens. Pourquoi ne pas proposer au reste de l’Europe la mise en place d’un Plan Marchall. Le projet de Michel Jobert et de François Mitterand , l’Axe Nord Sud, n’a malheureusement pas eu de suite, ou si peu. Le moment est venu de rendre vivante cette belle idée. Un programme d’aide, non pas financière, mais économique,industrielle et sociale pour stabiliser la population sur place. Un programme qui protège ces pays des prédateurs mondialistes, mais adapté à chaque pays, à chaque région géographique, qui ne soit pas un pillage de leurs ressources, mais leur fasse prendre conscience de leurs richesses, dont ils doivent pouvoir tirer profit.

Mais ne leur imposons pas une démocratie que nous ne sommes même pas capables de rendre vivable. C’est le seul moyen à mes yeux pour que les « criquets » ne puissent s’envoler vers l’Europe, c’est également tarir la sève qui alimente les révoltés le terrorisme qui se mondialise. Alors la méditerranée ne sera plus une frontière où l’on se noie, mais un trait d’union, une voie d’échanges et de respect mutuel entre peuples aux identités différentes, certes, mais responsables et conscients des bienfaits de la paix. Les êtres humains ont été créés, je le crois pour profiter de la vie qui leur a été donnée et non pour détruire.

2 Comments

  1. Guy Adain avril 30, 2015 2:55

    La France est une chance pour l’Europe !
    Comme vous le dites, Monseigneur, [la France comme l'Italie et l'Espagne conservent encore des liens d'amitié historique avec de nombreux pays d'Afrique du Nord, du Moyen Orient, et des pays Sub-Sahariens.] (Sic)
    Ces trois pays sont concernés au premier plan par leur géographie, leur histoire et leur culture :
    La France, fille aînée de l’Eglise qui a répandu la civilisation chrétienne jusqu’aux confins de son empire.
    L’Italie, qui a été L’Empire Romain et qui abrite aujourd’hui le cœur vivant de la chrétienté.
    Le Royaume d’Espagne qui a vécu sous le Califat et s’est libéré par la Reconquista.
    Qui mieux que ces pays pour apporter des solutions justes, dignes et équitables à l’affreux drame de « l’envahissement pacifique » ?
    La France peut retrouver son rôle de grande nation civilisatrice et humaniste si elle veut bien réaffirmer sa Foi et sa fierté en renonçant à cette inutile repentance mortifère.
    Monseigneur, vous nous montrez la voie, vous nous dites beaucoup de choses qui nous comblent et nous encouragent.
    Les français souffrent d’être mal représentés et cette banalité érigée en « Normalité » les excède.
    Beaucoup de Gens de France attendent et espèrent le déclic qui déclenchera tout.
    Mais à trop attendre, l’irrémédiable peut se produire…
    Plus que jamais, nous avons besoin :
    D’un Roi
    D’une Foi
    D’une Loi.

    Guy Adain

  2. louis juin 19, 2015 10:55

    C’est utopique de croire qu’on puisse les maintenir dans leurs pays parce que même si on les aidait l’argent serait détourné par quelques uns. Et comme d’habitude les pauvres resteraient pauvres.

Laisser un commentaire